Mon panier (0) 
Mon compte

Rééducation de la main Sélection par pathologie

Rééducation de la main

Rééducation de la main

Anatomie et physiologie

La main est très mobile. Les os, muscles, tendons et ligaments participent à l'élaboration des mouvements.
Elle est polyvalente : préhension fine ou en force, dextérité en écriture et dessin, pour jouer d'un instrument de musique ou pour opérer. La rééducation de la main est indispensable en cas de lésions de la main et du membre supérieur.
On distingue les os de mal main, les os du carpe et les os du membre supérieur :
Phalanges, métacarpiens, trapézoide, trapèze, grand os, os crochu, pisiforme, pyramidal, semi-lunaire, scaphoïde, puis cubitus, radius et humérus.
De nombreux ligaments, tendons, artères et veines, muscles permettent le mouvements de la main et du membre supérieur.
Le canal carpien est un lieu par où passent un grand nombre d'éléments et une inflammation de ce dernier entraine une impotence restrictive avec douleurs et fourmillements main-doigts

Anatomie de la main

Canal carpien

Les pathologies traumatiques

Elles sont nombreuses car la main est petite, fragile mais robuste, capable de prendre délicatement un plume ou de soulever un poids conséquent. Elle est très exposée et peu protégée naturellement. Le port de gants de travail ou lors d'une activité spécifique peut aider à la protection.

  • Accidents
  • Ecrasement
  • Brulure
  • Coupure
  • Engelure
  • Entorse, luxation
  • Opération..

Les pathologies par maladie

De nombreuses pathologies peuvent affecter la main et le membre supérieur. 

  • Contamination
  • Infection
  • Maladie de Raynaud
  • Maladie de Dupuytren
  • Arrachement nerveux
  • Algoneurodystrophie

Les traitements usuels

Massages : ils restent important pour retrouver souplesse, mobilité et sensibilité. Le toucher est primordial pour la main qui doit pouvoir s'adapter lors de la préhension.
Rééducation en physiothérapie : électrothérapie, ultrason, softlaser, percussions
Ergothérapie et mobilisations : retrouver la gestuelle, l'amplitude des doigts, la capacité de préhension dans les gestes quotidiens
Magnomega-thérapie® : réduction des oedèmes, cicatrisation avec régénération tissulaire, lutte contre l'algoneurodystrophie, douleurs rémanentes. Le stress toujours lié sera traité par des relaxations en mode alpha et si nécessaire par rééquilibrage du système nerveux autonome ou neuro-végétatif.



HAUT