Mon panier (0) 
Mon compte

Maladie de Menière Sélection par pathologie

Maladie de Menière

Maladie de Menière

Jean François BERTHET MKDE

La maladie de Ménière a été décrite par le médecin français Prosper Ménière en 1861.

Description

La maladie de Ménière  se caractérisent par des vertiges crises récurrentes qui s'accompagnent de sifflements et de bourdonnements d'oreilles avec très souvent  d'une baisse d'audition, souvent sur une seule oreille.

C'est une  maladie chronique dont la fréquence des crises est très variable et imprévisible de quelques crises par an, à plusieurs par semaine.

Les périodes de rémission entre les crises peuvent durer plusieurs mois, voire plusieurs années.

Il existe des traitements médicamenteux qui, s'ils ne permettent pas de guérir la maladie de Ménière, peuvent soulagés les symptomes.

Etiologie

Les vertiges de la maladie de Ménière apparaissent le plus souvent vers 40 ans à 60 ans très rarement chez des enfants.
En Europe et en Amérique du Nord, ils touchent de 1 personne sur 1 000 à 1 sur 10 000, selon les études.

Causes

La cause des vertiges de Menière reste inconnue.

Cette maladie touche l'oreille interne, c'est-à-dire la partie la plus profonde de l'oreille qui assure l'audition et l'équilibre.

  • La cochlée est l'organe de l'ouïe, qui a la forme d'un escargot.
  • Le vestibule est l'organe de l'équilibre.
  • La cochlée et le vestibule sont remplis d'un liquide, l'endolymphe.

Les symptômes de la maladie de Ménière seraient causés par un excès d'endolymphe dans l'oreille interne, désigné par le terme hydrops endolymphatique.

L'endolymphe en excès augmente la pression dans l'oreille interne, ce qui empêche les sons d'être perçus correctement et brouille les signaux d'équilibre envoyés au cerveau.

Pendant une phase de vertige, des informations contradictoires et érronées parviennent au cerveau, un peu comme si le corps était à la fois arrêté et en mouvement.

Si l'on ne sait pas exactement ce qui cause l'augmentation de pression dans l'oreille interne, on peut penser à:

  1. Une réaction à une blessure à la tête ou à certaines infections
  2. Une allergie ou intolérance alimentaire
  3. Un dérèglement du système immunitaire

Aujourd'hui aucune de ces hypothèses n'a été formellement validée.

Évolution

La maladie se manifeste par des crises imprévisibles.

Les premières années, les vertiges tendent à s'intensifier. Puis, avec le temps, elles se font plus rares et leur intensité s'atténue progressivement.

Au début, souvent une seule oreille est atteinte, mais après quelques années une personne sur deux présente des symptômes dans les deux oreilles.

Traitement Magnomega-Thérapie®

  • Le stress est traité par des relaxations longues de 15 à 20 minutes en rythme Alpha.
  • Au niveau de l'oreille, on utilise le programme cicatrice qui par ses 2 phases successives va apporter confort et amélioration auditive.
  • Les mouvements de tête et de la ceinture scapulaire vont permettre un «déblocage» mécanique présent dans beaucoup de cas
  • Mouvements occlue-moteurs pour corriger soit un défaut de convergence soit un nystagmus
  • Puis un traitement de fond Foie/Intestin en cas de suspicion immunitaire ou infectieuse.

Il faut aussi citer les manipulations très importantes et essentielles réalisées par un professionnel pour rectifier la position des otolithes dans les canaux semi-circulaires



HAUT