Mon panier (0) 
Total :  0,00 € TTC
Mon compte

Utilisation NOVAFON

Utilisation

Thérapie locale par vibrations de NOVAFON



La thérapie locale par vibrations est une forme de traitement qui existe depuis des décennies et qui est simple, sure et efficace. Les maladies neurologiques et orthopédiques font partie des domaines d'application les plus fréquents. Dans la rééducation de maladies neurologiques, la thérapie par vibrations est intégrée en association avec les formes thérapeutiques classiques telles que la physiothérapie, l'ergothérapie et l'orthophonie pour traiter des spasticités, l'anosognosie et des troubles sensori-moteurs. Les objectifs thérapeutiques sont essentiellement concentrés sur l'obtention d'une amplitude accrue des mouvements, le maintien et la récupération des fonctions. La stimulation en profondeur des propriocepteurs, des extrémités nerveuses et des fuseaux neuromusculaires génère une réduction des douleurs et une normalisation de la tension musculaire ou un contrôle des muscles.

Fonctionnement


Grâce à l'action particulière en profondeur de 6 cm (Institut Fraunhofer, 1984) résultant de l'application verticale des vibrations, l'appareil à infrasons NOVAFON se différencie fondamentalement des autres appareils de thérapie par vibrations. Ce mécanisme unique permet de diriger en profondeur les infrasons avec précision et intensité sans perdre à la surface une grande partie de l'effet. Ce qui permet d'éviter également un bourdonnement bruyant ou une résonance de la pièce à main. Les fréquences générées (vibrations par seconde) de 50 Hz et 100 Hz se règlent facilement et se modifient en fonction du ressenti du patient ou de l'objectif thérapeutique. L'amplitude (débattement de la vibration, portée de la vibration) peut être réglée en continu et permet l'application variée à différents endroits du corps.

Utilisation en cas de douleurs musculo-squelettiques 

Les premières études cliniques sur l'analyse des effets réducteurs de douleur de la thérapie locale par vibrations remontent aux années 80. Depuis, la thérapie par infrasons s'est établie comme une forme de traitement efficace, non médicamenteuse des douleurs aiguës et chroniques de l'appareil locomoteur. Les vibrations stimulent les mécanorécepteurs superficiels et profonds et réduisent la transmission des signaux douloureux au cerveau sur le principe de la « Théorie Gate-Control » (Melzack R & Wall PD, 1965). Par l'application de vibrations sur le point douloureux ou sur des points de déclenchements environnants, un effet apaisant durable peut être démontré (Staud, 2011, Lundeberg, 1984-1987) pour une série de maladies douloureuses chroniques (entre autres fibromyalgie, tendinite, douleurs fantômes). La meilleure réduction de la douleur a été obtenue dans la plage de fréquences entre 100 Hz et 200 Hz avec une pression légère et dans la plage de fréquences de 50 à 150 Hz avec une pression modérée.

Utilisation dans la rééducation neurologique


RÉDUCTION DES SPASTICITÉS

Une tension interne anormalement élevée des muscles, ce qu'on appelle une spasticité, apparait souvent chez les patients avec des lésions cérébrales acquises ou congénitales, des maladies chroniques progressives du système nerveux ou des lésions de la moelle épinière. Les spasticités sont souvent associées à des douleurs et une motricité restreinte. Une paralysie spastique en elle-même ne peut pas être guérie, mais peut être réduite entre autres par la physiothérapie et d'autres mesures thérapeutiques. L'objectif de chaque thérapie est d'augmenter l'amplitude des mouvements et de minimiser les dommages consécutifs, tels que contractures, inflammations articulaires et déformations. La thérapie locale par vibrations est un élément important dans le traitement des spasticités. En tant que solution non médicamenteuse et non invasive, cette forme thérapeutique cible la réduction de la spasticité du muscle touché ainsi que la récupération du contrôle moteur et donc une meilleure fonctionnalité de l'extrémité touchée. Une série d'études cliniques a pu démontrer que grâce à la thérapie locale par vibrations appliquée entre autres sur des patients ayant souffert d'un accident vasculaire cérébral (Mandic et al. 2012, Calindro et al. 2012, Tavernese et al. 2013) et sur des enfants souffrant de parésie cérébrale infantile (Eklund & Steen 1969, Celetti et al. 2011), la fonction de préhension et la démarche peuvent être améliorées. Les mécanismes d'efficacité sont ici le réflexe tonique vibratoire (Hagbarth & Eklund 1968) et la stimulation du cortex de la motricité sensorielle (Marconi et al. 2011). Avec les appareils à infrasons NOVAFON, le muscle spastique lui-même (flexeurs) est traité à 50 Hz (niveau 2) ou l'antagoniste du muscle spastique (extenseurs) à 100 Hz (niveau 1). Le point de réflexion peut être directement sur le tendon, mais également sur le muscle.



AMÉLIORATION DE LA PERFORMANCE D'EXPLORATION EN CAS D'ANOSOGNOSIE

Plusieurs études ont pu constater une amélioration de la performance d'exploration chez les patients ayant subi un accident cardiovasculaire avec anosognosie (négligence de la moitié spatiale ou corporelle), lorsque la musculature du cou controlatérale à la lésion est stimulée par des vibrations. Cet effet est le résultat de la stimulation par la vibration des récepteurs d'étirement dans les muscles et les tendons du cou, ce qui provoque une rotation apparente de la tête (Schindler et al. 2002, Karnath et al. 2002). La thérapie locale par vibrations (également « vibration des muscles de la nuque ») s'est installée comme une forme classique thérapeutique dans le traitement de l'anosognosie. Cette méthode simple souvent utilisée en association avec un entrainement exploratoire nécessite que peu de contribution de la personne concernée et son application est sure et simple. Il est possible d'atteindre des améliorations durables de la perception visuelle par la vibration des muscles du cou. Ce qui permet non seulement d'améliorer la capacité d'exploration, mais également la capacité d'effectuer les activités quotidiennes, comme s'habiller, se raser ou lire.

Résultats


THÉRAPIE DE LA DOULEUR
  • Réduction des douleurs myo-faciales
  • Réduction des douleurs de l'appareil locomoteur
  • Réduction des douleurs fantômes
 NEURORÉÉDUCATION
  • Réduction des spasticités
  • Contraction musculaire pour activer des fonctions
  • Acquisition d'un contrôle moteur
  • Réduction de l'anosognosie
  • Plus-value pour vous dans votre cabinet
Application simple et sure
  • Efficacité démontrée par des études cliniques
  • Application d'appui à domicile par les patients / membres de la famille
  • Patients satisfaits et enthousiastes

ETUDES

In addition to scar massage, it is recommended to use other desensitisation methods if almost healed or still scarred tissue reacts extremely sensitively to normal tactile stimulation, resulting in abnormal sensations and hypersensitivity. Desensitisation techniques can (...) include sensory baths and vibration therapy devices. | Moore, M. et al. 2009. Rehabilitation of the Burned Hand. Hand Clinics. 529-541.



HAUT